Comparateur mutuelle - Comparaison de mutuelles santé et assurances santé

Comparatif mutuelle santé - Comparez les mutuelles de France en ligne - Trouvez facilement les garanties et tarifs des mutuelles avec un comparateur gratuit



Pour vos soins médicaux

vos frais dentaires ou d'optique

Si vous avez une hospitalisation en vue

Pour la prise en charge des dépassements d'honoraires

ou le remboursement de vos frais d'ostéopathie ou d'acupuncture...

Demandez des devis
et comparez

Sécurité sociale : le remboursement à la baisse de vos frais de santé
Depuis plusieurs années, les 3 principaux régimes de l'assurance maladie à savoir le régime général qui finance près de 75% des dépenses de santé, le régime agricole géré par la caisse centrale de la Mutualité sociale agricole (MSA) ou le régime des indépendants qui couvre les artisans, commerçants, industriels et profession libérales, remboursent de moins en moins les soins médicaux ou dentaires auxquels les assurés sociaux doivent recourir en cas de maladie ou d'accident.
Les insuffisances les plus remarquables visent les frais d'optique comme les lunettes et lentilles et les frais de prothèse dentaires ou d'orthodonties. Dans ces situations, la modicité des prises en charge de la sécurité sociale et un reste à charge souvent élevé laissent des sommes souvent importantes à la charge des patients ce qui, dans de nombreux cas de figure, peut amener les personnes couvertes par leur seul régime obligatoire à renoncer à certains soins comme la dentisterie ou les soins des yeux.
En cas d'hospitalisation médicale ou chirurgicale dans un établissement public ou une clinique privée conventionnée, vous devrez régler un forfait hospitalier de 18 euros par jour qui n'est pas remboursé par l'assurance maladie. Sauf cas particuliers, vous devrez vous acquitter également du ticket modérateur c'est-à-dire de la partie des dépenses de santé qui reste à votre charge après le remboursement de la sécurité sociale (20 % des frais d'hospitalisation), ainsi que des éventuels suppléments pour confort personnel comme la chambre individuelle ou la télévision. Il en résulte que vous pouvez vous retrouver avec des frais importants.
Si vous êtes atteint d'une affection de longue durée (ALD) qui nécessite un suivi médical prolongé et une thérapeutique particulièrement couteuse, seuls les spécialités pharmaceutiques liés à votre pathologie vous sont remboursés à 100 %. Les autres médicaments sont remboursés à un taux variant entre 30 et 70 %, ce qui vous laisse un reste à charge d'autant plus important qu'une ALD dites non exonérante n'ouvre pas droit à l'exonération du ticket modérateur.
Il faut enfin tenir compte, en cas de maladie ou d'accident des risques lié à l'impossibilité d'exercer une activité professionnelle. Certes les régimes sociaux vous versent des prestations complémentaires... mais ces dernières sont faibles et peuvent affecter votre niveau de vie de façon importante.

Les mutuelles et assurances santé
Les mutuelles sont des organismes à but non lucratif qui agissent pour l'essentiel en complément à l'assurance maladie d'ou leur nom de complémentaire santé. Les cotisations versées par les particuliers sociétaires ont pour objet principal le versement de prestations et secours. A noter que l'accord national interprofessionnel du 14 janvier 2013 va modifier de façon importante l'organisation des mutuelles, les contrats collectifs et obligatoires devant se substituer d'ici 2016 aux contrats individuels souscrits par les salariés.
L'intervention d'une mutuelle porte principalement sur les frais de santé suivants :
  • Remboursement des consultations et visites de médecins généraliste ou spécialistes ainsi que de leur éventuels dépassements.
  • Soins hospitaliers liés à une intervention chirurgicale en clinique privée ou à l'hopital
  • Remboursement et remplacement des lunettes et lentilles si vous êtes myope, hypermétrope, astigmate ou presbyte
  • Prise en charge des prothèses auditives et de leurs accessoires si vous souffrez d'un déficit auditif
  • Réalisation de prothèses dentaires et remboursement des dépassements d'honoraires des chirurgiens dentistes et stomatologues
  • Maladie chronique nécessitant des soins coûteux et parfois remboursés insuffisamment
  • Mesures préventives comme la vaccination, le dépistage des troubles de l'audition, le détartrage des dents, l'ostéodensitométrie etc.
Comment choisir une bonne mutuelle ?
Se poser quelques questions de bon sens est un préalable pour bien choisir sa mutuelle santé. Consultez vous des médecins spécialistes et lesquels? Combien de fois par an ? Avez vous des problèmes dentaires exigeant un suivi régulier ? Portez vous des lunettes ou lentilles ? Votre ou vos enfants ont il besoin d'orthodontie ? ... autant de paramètres à considérer avant de faire le choix d'une mutuelle pas chère ou d'un contrat qui rembourse mieux.
Une fois que vous avez répondu aux questions relatives à vos besoins de consommation médicale, il restera à connaître les honoraires des praticiens et fournisseurs habituellement consultés. Ainsi, par exemple, vous aurez intérêt à choisir une meilleure mutuelle pour mieux couvrir les consultations médicales de votre médecin traitant si ce dernier pratique des dépassements d'honoraires.
Avant de choisir votre complémentaire santé, vous devez aussi savoir combien rembourse l'assurance maladie. A ce titre, il n'est pas inutile de rappeler que la sécurité sociale définit un tarif de convention, une base de remboursement et un taux de prise en charge. Ainsi pour la consultation d'un généraliste, le tarif de convention est actuellement de 23 euros. Sur cette base, la sécurité sociale applique un taux de prise en charge de 70% et retient une participation forfaitaire - non remboursable par votre organisme complémentaire - de 1 € . Le ticket modérateur et les éventuels dépassements restent à votre charge.
Choisir une mutuelle santé nécessite également de lire poste par poste, les taux de remboursement ainsi que la durée d'éventuels délais de carence des contrats d'assurance complémentaire santé.
Il convient de rappeler que pour un certain nombre d'actes médicaux ou prescriptions (optique, dentaire, consultation de spécialiste), une prise en charge à 100% constitue un minima de prise en charge. La mention d'une prise en charge à 100% du ticket modérateur ou du tarif de convention ou de la base de remboursement de la sécurité sociale, ne couvre donc pas la totalité des sommes que vous avez engagées.
Pour trouver les mutuelles les plus intéressantes, nous vous proposons de diviser chaque garantie offerte en quatre parties distinctes : les soins courant : consultation, radio, analyse, médicaments etc., l' hospitalisation : honoraires, chambre particulière, forfait journalier, les frais dentaires, de prothèse ou d'orthodontie et l' optique : montures de lunettes, verres correcteurs, lentilles, de retenir les seules garanties qui vous semblent indispensables puis de choisir entre les différentes formules de garanties proposées en fonction notamment de votre budget.
Si vous ne savez pas quelle mutuelle prendre, nous mettons à votre disposition un large choix de garanties proposant des contrats responsables pour assurer votre protection sociale complémentaire.
Votre comparateur mutuelle santé vous offre des solutions présentant une bonne sécurité de base et la possibilité de renforcer, si vous le souhaitez, le ou les postes de soins que vous estimez nécessaires à l'amélioration de votre protection complémentaire.

Les différentes aides de l'état
La couverture maladie universelle (CMU) complémentaire vous ouvre droit à une protection gratuite sans avance de frais. Elle vous est accordée pour un an sous conditions de ressources et prend en charge le ticket modérateur pour les soins courants et d'hospitalisation, voire, dans certaines limites fixées par la réglementation, les dépassements tarifaires pour prothèses ou appareillages. Un fois formulée, votre demande de CMU complémentaire est instruite par votre caisse primaire d’assurance maladie (CPAM)
Afin de compléter le dispositif CMU, le ministère de la santé a mis en place un mécanisme d'aide à l’acquisition d’une mutuelle complémentaire afin de faciliter l’accès à une complémentaire pour les personnes dont les revenus sont légèrement supérieurs au plafond de la CMU. En pratique, le bénéficiaire de l’aide à l’acquisition d’une mutuelle santé verra sa prime annuelle réduite du montant de l’aide attribuée.
A condition de na pas dépasser des plafonds annuels de ressources, les personnes résidant en France de manière stable et régulière qui ne peuvent bénéficier de la CMU complémentaire, peuvent, à leur demande, bénéficier d'un chèque santé pour le règlement de leur cotisation à la mutuelle de leur choix. Les ressources à déclarer comprennent l’ensemble des revenus imposables ou non, après déduction de la CSG, de la CRDS et des cotisations sociales, perçues par les personnes composant le foyer à la date de la demande, au cours des 12 mois civils précédents.
L'aide de l'Etat valable dix huit mois à compter de l'émission de votre attestation de dispense d'avance de frais vous donne droit à une déduction par individu composant le foyer sur le montant annuel de la couverture santé que vous avez choisie. Dans le cadre du parcours de soins et sur présentation à votre médecin de votre attestation et de votre carte Vitale, cette aide vous donne également droit au tiers payant sur la partie prise en charge par l'assurance maladie.

Adhésion mutuelle
La sélection de mutuelles et assurances santé effectuée par notre comparateur vous permet de trouver une mutuelle pas cher qui propose des cotisations individuelles calculées par tranche d'âge quelle que soit votre régime de sécurité sociale ou votre domicile en France métropolitaine. Vous avez la possibilité de moduler les prestations offertes, d'intégrer les ayants droit à votre charge et d'aménager le mode de règlement (annuel, semestriel ou mensuel) de vos primes. Aucun questionnaire médical n'est à remplir et vous n'avez pas de délai de stage ou de carence en cas d'accident ou si vous étiez préalablement adhérent d'une autre mutuelle.

Comparatif mutuelle
Comparaison de mutuelles et assurances santé complémentaires